Accéder au contenu principal

Au Cameroun, le "dialogue national" pour la paix lancé sans les séparatistes anglophones

Politiques, religieux, chefs traditionnels et quelques jeunes combattants présentés comme des repentis ont plaidé pour la paix lundi 30 septembre à l'ouverture du "Grand dialogue national" sur le conflit séparatiste meurtrier au Cameroun anglophone, mais l'absence des leaders sécessionnistes laisse peu d'espoir d'y parvenir en quatre jours de travaux à huis clos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.