Irak : "Les violences contre les manifestants sont la responsabilité du gouvernement, car ils ont le droit de protester"

Au moins 27 personnes sont mortes en Irak depuis le début des manifestations contre le gouvernement d'Adel Abdel-Mahdi, le 1er octobre, dispersées à l'aide de tirs à balles réelles, de gaz lacrymogène ou de canons à eau.