À la ville d'Akçakale, du côté turc de la frontière, on dit vouloir repeupler le Kurdistan syrien [REPORTAGE]

Alors que la ville syrienne de Tal Abyad est lourdement pilonnée par l'artillerie turque depuis cinq jours, une équipe de France 24 s'est rendue à Akçakale, du côté turc de la frontière entre les deux pays. Trouver du pain à Akçakale, un dimanche matin, n’est pas chose aisée : "La plupart ont quitté la ville, il faut bien donner à manger à ceux qui restent", résume un boulanger. Adossée à la frontière, la ville fait face à l’une des principales cibles syriennes de l’opération "Source de paix" lancée par le président turc, Recep Tayyip Erdogan.