Accéder au contenu principal

Hong Kong : les contestataires érigent leur "statue de la Liberté"

Elle est équipée d'un masque à gaz, d'un casque et de lunettes protectrices. Et tient un parapluie, symbole du mouvement prodémocratie à Hong Kong. Depuis dimanche, une statue symbolisant le mouvement de contestation a été érigé en haut d'une montagne surplombant l'ex-colonie britannique.

Ils l'ont nommée "Dame de la Liberté". Des contestataires hongkongais ont érigé, dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 ocotbre, une statue au sommet de la Roche du Lion, une montagne de 500 mètres qui surplombe l'ex-colonie britannique.

Haute de 3 mètres, elle représente une activiste équipée d'un masque à gaz, d'un casque et de lunettes protectrices. Elle tient un parapluie, symbole du mouvement prodémocratie à Hong Kong, et porte une bannière noire proclamant : "Révolution de notre temps, libérez Hong Kong".

Référence à Tiananmen

La "Dame de la Liberté" est inspirée de la "Déesse de la démocratie" une sculpture emblématique des manifestations de Tiananmen en 1989. Elle est destinée à inciter les Hongkongais à prendre part aux manifestations anti-Pékin.

Région autonome, Hong Kong traverse depuis quatre mois sa plus grave crise depuis sa rétrocession à la Chine en 1997. Des actions anti-gouvernementales ont lieu quotidiennement. Mais le durcissement de la réponse policière a poussé une fange de la contestation à se radicaliser. Ces deux dernières semaines ont été les plus violentes depuis el début du mouvement.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.