Accéder au contenu principal

Au Festival international du film documentaire Amazonie Caraïbes, des films projetés dans les cases d'un ancien bagne

Au Festival international du film documentaire Amazonie Caraïbes, les films ont été projetés dans les cases d'un ancien bagne de Guyane, à Saint-Laurent-du-Maroni. "Le fait de projeter ce film aujourd'hui dans le lieu même où s'est déroulé une grande partie de l'histoire, c'est assez fort", a reconnu Pierre Verdez, réalisateur de "Flag, une vie en trompe-l'œil", interrogé par France 24. Le grand prix du festival a été décerné à Gessica Geneus pour "Douvan jou ka levé" ("Le jour se lèvera"), un film dans lequel la réalisatrice haïtienne part sur les traces de sa mère, atteinte d'une grave maladie mentale.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.