Au commencement, il y a un fait divers scabreux. Un homme surpris par une jeune fille, en train de se masturber dans sa voiture, aux abords d'un lycée. Elle prend des clichés qui vont embraser la toile et révèler qu'il s'agissait d'un député nouvellement élu. Et lancer le hashtag ENAZEDA, #Me too en arabe tunisien.

Tunisie : les femmes se mobilisent contre le harcèlement sexuel

Au commencement, il y a un fait divers scabreux. Un homme surpris par une jeune fille, en train de se masturber dans sa voiture, aux abords d'un lycée. Elle prend des clichés qui vont embraser la toile et révèler qu'il s'agissait d'un député nouvellement élu. Et lancer le hashtag ENAZEDA, #Me too en arabe tunisien.