Accéder au contenu principal

Boris Johnson sera obligé de demander un report du Brexit, malgré ses promesses, nous rapporte Hervé Amoric, notre correspondant à Londres

L'Union européenne (UE) et ses 27—pays membres se sont accordés lundi 28—octobre pour autoriser un nouveau report de la date butoir du Brexit, a annoncé sur Twitter le président du Conseil européen, Donald Tusk. Le Royaume-Uni aura ainsi jusqu'au 31—janvier 2020 pour quitter le bloc. Ce report sera entériné par écrit, sans qu'il soit nécessaire de convoquer un nouveau sommet européen, a-t-il ajouté. Donald Tusk a toutefois précisé dans son tweet qu'il s'agissait d'une "flextension" : cela permettra au Royaume-Uni de quitter l'UE avant le 31 janvier si le Parlement de Westminster ratifiait d'ici là l'accord de Brexit. Selon un document vu par l'AFP, l'UE donne la possibilité au Royaume-Uni de quitter l'Union au 30 novembre ou au 31 décembre en cas de ratification avant fin janvier.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.