BREXIT

La France a obtenu des garanties sur le report du Brexit, nous explique Alix Le Bourdon, notre correspondante à Bruxelles

L'Union européenne (UE) et ses 27—pays membres se sont accordés lundi 28—octobre pour autoriser un nouveau report de la date butoir du Brexit, a annoncé sur Twitter le président du Conseil européen, Donald Tusk. Le Royaume-Uni aura ainsi jusqu'au 31—janvier 2020 pour quitter le bloc. Ce report sera entériné par écrit, sans qu'il soit nécessaire de convoquer un nouveau sommet européen, a-t-il ajouté. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a été obligé de demander ce nouveau délai après avoir échoué à faire adopter à temps son nouvel accord négocié avec Bruxelles au Parlement britannique. Celui-ci l'a obligé à faire adopter toute la législation concernant le Brexit avant de procéder à toute sortie. Donald Tusk a toutefois précisé dans son tweet qu'il s'agissait d'une "flextension" : cela permettra au Royaume-Uni de quitter l'UE avant le 31—janvier si le Parlement de Westminster ratifiait d'ici là l'accord de Brexit.