Accéder au contenu principal

Les "guides invisibles", ces réfugiés qui font visiter Rome aux touristes

Ils se surnomment les "guides invisibles" en raison de leur difficulté à s'intégrer dans la société italienne. Deux fois par mois, des demandeurs d'asile racontent à des touristes l'histoire des sites emblématiques de Rome, en y mêlant leurs parcours d'exilés.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.