Accéder au contenu principal

Au Liban, la jeunesse bloque les routes de Beyrouth

Au Liban, les manifestants ont bloqué, lundi, des axes de circulation, au lendemain d'une nouvelle journée de mobilisation illustrant leur mécontentement face aux promesses de la classe politique, qui n'a pas réussi à enrayer ce soulèvement inédit.

À Beyrouth, ils ont fermé le pont "Ring", qui se trouve à un carrefour important du centre-ville, près de la place des Martyrs, et se sont rassemblés près de la Banque centrale.

"Si nous restons simplement à manifester à un endroit et que nous ne bloquons pas la route, rien ne changera. Ils nous laisseront protester pendant un mois et ce sera tout. Mais si nous coupons les routes, cela affectera l'économie et les revenus des personnes. C'est à ce moment-là que les gens vont commencer à faire pression sur les autorités pour qu'elles trouvent des solutions", estime une manifestante au micro de France 24.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.