Accéder au contenu principal

Niger : Une attaque d’ampleur avec une conséquence diplomatique directe

L'armée nigérienne a subi mardi ses plus lourdes pertes depuis qu'elle est confrontée au défi jihadiste lors de l'attaque du camp d'Inates, dans l'Ouest, qui a fait 71 morts. Le sommet entre la France et les pays du Sahel, prévu le 16 décembre, a été reporté "début 2020". L'armée nigérienne a subi ses plus lourdes pertes depuis qu'elle est confrontée au défi jihadiste, lors de l'attaque mardi 10 décembre du camp d'Inates, dans l'Ouest, près de la frontière avec le Mali. "Malheureusement, on déplore le bilan suivant : 71 militaires tués, 12 blessés, des portés disparus, et un nombre important de terroristes neutralisés", selon un communiqué du ministère de la Défense, lu à la télévision nationale mercredi.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.