Carlos Ghosn : "Je m’attendais à ce que la justice m’interdise de quitter le Liban"

Dans cet entretien accordé à France 24, Carlos Ghosn revient notamment sur la décision de la justice libanaise de l’interdire de quitter le pays suite à une demande d'arrestation d'Interpol, le Japon réclamant son extradition. La décision a été prise par le procureur général de la République, après l'audition par des enquêteurs libanais de l'ancien président de Renault-Nissan ce jeudi.