L'opération de communication de Carlos Ghosn passe mal au JAPON

Dans la foulée de la conférence de presse tenue mercredi par Carlos Ghosn, la ministre japonaise de la Justice, Masako Mori, a estimé, jeudi, que l'ex-magnat de l'automobile avait "propagé de fausses informations sur le système judiciaire" nippon.