Accéder au contenu principal

Semaine de la colère au Liban : La banque centrale prises pour cibles

Cela fait trois moi que les libanais manifestent dans les rues de Beyrouth pour contester un système politique corrompu et une qualité de vie en dégringole. Depuis ce lundi 13 janvier, la population se rassemble en masse et souhaite faire entendre à l'Etat sa détermination à voir un nouveau gouvernement. Cette "semaine de la colère" laisse place au chaos, notamment dans la capitale qui subit le mécontentement des habitants.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.