Accéder au contenu principal

Côte d'Ivoire : la noix de cajou victime du Covid-19

Premier producteur mondial d'anacarde, la Côte d'Ivoire enregistrera une baisse d'au moins 500 millions de dollars d'exportations de noix de cajou en 2020. Les clients, asiatiques, ont annulé leurs commandes. Un manque à gagner très important pour la filière ivoirienne. Les détails avec Adama Coulibaly, Directeur général du Conseil Coton Anacarde à Abidjan. Il est interrogé par Myriam Mascarello

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.