Accéder au contenu principal

"C'est toute la chaîne du livre qui est à la peine" selon le CNL

© afp loïc venance

La filière du livre n'échappe pas aux difficultés. Le marché s'est effondré depuis le début du confinement à la mi-mars. Certaines librairies indépendantes ont mis en place des stratégies pendant la période de confinement qui ont plutôt bien fonctionné, pour maintenir les ventes et garder le lien avec leurs clients. Mais c'est toute la chaîne du livre qui est à la peine, selon Emmanuelle Bensimon-Weiler, directrice du Centre National du livre (CNL), car les pertes seront difficilement rattrapables.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.