REPORTAGE

#BlackLivesMatter : quand les banlieues cossues joignent leur voix à la contestation

Manifestation pacifiste pour dénoncer la mort de George Floyd à Bethesda, dans le Mayland, le 2 juin 2020.
Manifestation pacifiste pour dénoncer la mort de George Floyd à Bethesda, dans le Mayland, le 2 juin 2020. AFP - OLIVIER DOULIERY

La ville dortoir de Bethesda, dans le Maryland, est l’une des banlieues les plus cossues de Washington, aux États-Unis. Les lycées sont réputés, le taux de criminalité faible et les dernières manifestations pour les droits civiques remontent aux années 1960. Pourtant, le 2 mai, quelques jours après la mort de George Floyd, les slogans qui y résonnent sont les mêmes que ceux des quartiers pauvres de Minneapolis. La mobilisation de cette ville sans histoire est le signe que la contestation se propage à l’ensemble du pays. Reportage de Mathieu Mabin et Fanny Allard.