En Italie, la gauche revendique la victoire face à l'extrême-droite en Toscane

L'extrême droite italienne a échoué lundi à conquérir la Toscane, bastion de gauche et région-clé dont elle espérait faire un symbole triomphant de ses ambitions nationales. Le candidat de la gauche dans cette région du centre-ouest de l'Italie, Eugenio Giani, est crédité d'environ 47% des votes, contre quelque 40% à Susanna Ceccardi, la candidate de la Ligue (extrême droite) de Matteo Salvini, selon des projections publiées par les télévisions italiennes.